Tashweesh festival
Women of Colour in the Music Industry

conversations

Women of Colour in the Music Industry

TASHWEESH FESTIVAL conversation
SA 08.10 19:00

Des fxmmes de couleur percent la bulle misogyne de l'industrie musicale. Avec Sara Dziri et Soumaya Phéline.

L'égalité des sexes est loin d'être atteinte dans l'industrie musicale. Les statistiques et les chiffres sont encore plus frappants si l’on considère la représentation des fxmmes de couleur. Comment passer d'une industrie qui fonctionne comme un club masculin à un espace ouvert et inclusif où les fxmmes peuvent exprimer leurs talents et leur potentiel ? Rejoignez-nous pour écouter deux fxmmes parler de leurs expériences en matière de représentation sur la scène musicale de Bruxelles et d'ailleurs.

en français 
moderé par Nadia Kara

Sara Dziri a plusieurs cordes à son arc. D'abord DJ, puis productrice, organisatrice et compositrice, elle est devenue une artiste électronique à part entière faisant vibrer les clubs comme les salles d'opéra avec son univers musical unique. 2022 s'est avérée une année charnière, avec une composition/performance pour Sidi Larbi Cherkaoui, une résidence de DJ au Fuse et la sortie de Close To Home, son premier album intégral sur Optimo Music. 

Soumaya Phéline a été active comme programmatrice et DJ sur la scène musicale bruxelloise depuis 2006 (High Needs Low, Club Detour, et régulièrement sur Kiosk Radio). Elle fait partie de Psst Mlle, une plateforme féministe intersectionnelle qui promeut les artistes sous-représenté•es en déconstruisant le dancefloor. Chargés en basses, en breaks, en mélodies envoûtantes et en voix rythmées, les sets de Soumaya déforment et dérangent d'une manière étrangement satisfaisante.

Née à Liège d'un père algérien et d'une mère germano-belge, Nadia Kara a grandi entourée d'un mélange de cultures et d'influences. Observatrice cherchant sa place tout au long de sa jeunesse, elle a développé une envie de comprendre les gens et de créer des moyens de se connecter avec eux. Après avoir étudié les médias et la communication, la jeune femme aux multiples facettes s'installe en Flandre, où elle acquiert de nouvelles perspectives sur la dynamique de son pays natal - the good, the bad and the ugly. Au fil des remises en question et des enseignements, Nadia développe un talent pour aborder des sujets sérieux dans des dialogues constructifs, ce qui l'amène à travailler en tant qu'écrivaine, podcasteuse et animatrice. Ses sujets de prédilection sont la santé mentale, le féminisme, la diversité et le développement durable, qu'elle traite toujours avec une vulnérabilité toute personnelle.
https://www.instagram.com/nadiakara/