The facade of beursschouwburg, a meter for air pollution in the city.

"Voilà ce qu'on respire, tous les jours, à Bruxelles." - David Helbich

Sur l'auvent du bâtiment, notre nom est orthographié de différentes manières : beurshowbrug, bourscaubirg, etc. Sept orthographes différentes, mais laquelle est la "bonne" ? C'est David Helbich qui a pris sur lui de libérer le Beursschouwburg des chaînes de l'orthographe officielle. Dix ans plus tard, il est temps de polir "What People Say".

"Les lettres bleues en plexiglas sont suspendues à l'auvent métallique à l'aide d'aimants. Sur le devant des lettres, à l'endroit de l'aimant, on aperçoit une tache noire bien sale. Ce sont des particules de fer provenant des freins des voitures, des trains, de l'industrie du centre ville. C'est ce que l'aimant en ferrite extrait de l'air. Voilà ce qu'on respire, tous les jours, à Bruxelles." - David Helbich

find out more