The Work We Share w/ Cinenova

film

The Work We Share w/ Cinenova

looped screening listening
6 MAR — 9 MAR

Un échange entre artistes de différentes générations embarqués dans des voyages parallèles interrogeant la noirceur, ses voix et ses rythmes.

Deux œuvres issues de 'The Work We Share', un programme public de films nouvellement numérisés de la collection de Cinenova, autour des représentations du genre, de la race, de la sexualité, de la santé et de la communauté. Les films sont sous-titrés par Collective Text, et soutenus par des réponses commandées à des artistes et écrivain·e·s contemporain·e·s. Ce programme vise à souligner l'interdépendance des organisations, des cinéastes, des travailleur·euse·s culturel·le·s, des communautés et des individus.

Dans leurs propres langages cinématographiques et sonores, Onyeka Igwe, L. Franklin Gilliam et S. Pearl Sharp entreprennent des voyages parallèles vers le soi. Une substance ancrée dans la multitude, éphémère mais bien présente dans sa noirceur, sa voix, son mouvement et ses rythmes persistants.

 

Les œuvres suivantes seront projetées en boucle dans le cinéma :

Portrait of self presences, Onyeka Igwe (UK, 2022, 5 min)
Une œuvre sonore quadriphonique évoquant le texte 'A Many Selved Portrait' écrit en réponse au film 'Now Pretend' de L.Franklin Gilliam et après une conversation avec le cinéaste.

 

Now Pretend, L.Franklin Gilliam (USA, 1991, 10 min)
'Now Pretend' est une enquête expérimentale sur l'utilisation de la race comme signifiant arbitraire. À partir d'éléments de langage, de souvenirs personnels et du texte de 1959 'Black Like Me', le film aborde la théorie du « stade du miroir » de Lacan sur la perception de soi et le passage de l'objet au sujet.

'Now Pretend' est accompagné d'une réponse écrite d'Onyeka Igwe.

 

Back Inside Herself, S. Pearl Sharp (États-Unis, 1984, 4 minutes)
Décrit par S. Pearl Sharp comme « un poème visuel sur l'identité », 'Back Inside Herself' présente une femme noire dont la quête d'une identité propre l'amène à rejeter les attentes hégémoniques de la société sur sa façon d'être et de se comporter. Avec Barbara-O Jones (Daughters of the Dust).

'Back Inside Herself' est accompagné d'une réponse écrite de Sarah Lasoye.

 

Les textes accompagnant les films sont disponibles à l'extérieur du cinéma :


A Many Selfed Portrait, Onyeka Igwe : Un texte expérimental répondant au film 'Now Pretend', et résultant d'une conversation qu'Onyeka a eue avec L.Franklin.

On the Inside, Sarah Lasoye : accompagnant le film Back Inside Herself.

 

 

Onyeka Igwe est une artiste de l'image animée et une chercheuse originaire de Londres. Son travail interroge le vivre-ensemble. Sans vouloir trouver de réponse rigide, son travail cherche à cerner les nuances de la réciprocité et de la coexistence dans un monde profondément individualisé. La pratique d'Onyeka considère les modes de connaissance sensoriels, spatiaux et contre-hégémoniques comme essentiels à cette tâche. Elle s'intéresse aux aspects prosaïques et quotidiens de la vie des Noir·e·s. Pour elle, le corps, les archives et la transmission constituent un mode d'enquête pour exposer les histoires négligées. Son travail consiste à dénouer les fils sur un montage rythmé, avec une attention particulière à la dissonance, aux reflets et à l'amplification entre l'image et le son.
https://onyekaigwe.com/

 

Le travail de S. Pearl Sharp se concentre sur les arts culturels, la santé et l'histoire de la diaspora noire. On y retrouve le court métrage de poésie ‘Back Inside Herself’ (1984 et son Re-mix de 2009), le film semi-animé ‘Picking Tribes’ (1988), le renommé ‘The Healing Passage/Voices From The Water’ (2004) et la réalisation de nombreux documentaires pour le CH 35 de la ville de Los Angeles. Ses films ont été projetés en Norvège, en Chine, en Grande-Bretagne, dans les Caraïbes et au FESPACO. Embrassant à la fois l'art et l'activisme, elle est l'auteure des ouvrages ‘Black Women For Beginners’ et ‘The Evening News’ (quatre volumes de poésie). En 2021, elle publie la courte vidéo de poésie 'Blood Bank'.
https://spearlsharp.com/

 

L.Franklin Gilliam estime que la vision et la créativité des artistes sont essentielles à la transformation des systèmes dans un monde brisé. La pratique créative de Gilliam est multidisciplinaire et axée sur la recherche. Elle prend la forme de films/vidéos, d'installations, de jeux et de conférences illustrées. Les projets de Gilliam explorent l'interaction entre les formats technologiques obsolètes et la transmission imparfaite des connaissances et des différences historiques. Ses réalisations ont été projetées et présentées à la Biennale du Whitney de 1997, au New Museum, au Festival du court métrage d'Oberhausen, et figurent dans l'ouvrage ‘BLACKSPACE: On the Poetics of an Afrofuture’ (2020) d'Anäis Duplan. Le jeu de rôle de Gilliam ‘Lesberation’, a été présenté pour la première fois à l'exposition ‘No Quarter’ du New York University Game Center en 2015.

 

Sarah Lasoye est une poétesse et une écrivaine londonienne. Elle est une ancienne élève des Barbican Young Poets et  membre actuel d'Octavia - Poetry Collective for Women of Colour. Son premier chapbook, ‘Fovea / Ages Ago’, a été publié par Hajar Press en avril 2021.
https://www.instagram.com/sarahfovea/

 

Cinenova est une organisation bénévole dont l’objectif est de préserver et distribuer le travail de cinéastes et vidéastes féministes. Cinenova a été fondée en 1991 suite à la fusion de deux distributeurs de films et de vidéos féministes, Circles et Cinema of Women, chacun formé en 1979. Cinenova distribue actuellement plus de 300 titres qui comprennent des images animées d'artistes, des films expérimentaux, des longs métrages narratifs, des documentaires et des vidéos éducatives réalisés entre les années 1910 et le début des années 2000. Les thèmes abordés vont des histoires oppositionnelles aux luttes post- et décoloniales, en passant par la représentation du genre, de l'origine, de la sexualité et d'autres questions liées à la différence, sans oublier les rapports et les convergences entre ces différentes luttes. Depuis 2001, Cinenova est organisé par un groupe de bénévoles qui supervise la préservation et la distribution de la collection, ainsi que des projets spéciaux visant à évaluer le cadre de l'organisation.
https://cinenova.org/

 

 

image 1 | courtesy of L.Franklin Gilliam and Cinenova Distribution
image 2 | courtesy of S. Pearl Sharp and Cinenova Distribution