Éclats festival

film

Éclats festival

film
8 DEC — 9 DEC

Éclats festival montre le travail vidéographique produit par les étudiant.e.s de l’ERG.

En sortant ces créations du cadre scolaire, nous cherchons à exposer la singularité des regards des réalisateur.ice.s tout en proposant des programmations qui les lient et les confrontent, élargissant le paysage. Le festival pose un cadre qui valorise et allie les créateur.ice.s, leurs vidéos et le public, et encourage les échanges fertiles qui résultent de leur rencontre. Nous - étudiant.e.s ou ancien.ne.s étudiant.e.s de l’Erg - sommes donc ravi.e.s de vous accueillir à la deuxième édition d’Éclats Festival, une occasion de se réunir autour d’images, de sensibilités et de formes généreuses et variées.

https://eclatsfestival.org/

jeudi  

17:00 doors & drinks

ongoing: looped screenings

Uncertain enactment 14’ 
Natacha Lurquin, Foyer 9’36’’ 
Ynes Detraux, Camille et Rose, 4’34’’

18:30 screening

The Monkey’s speech and the Flowery dog 3’46’’ 
Nina Faticati, Rien qui ne soit peut-etre vérité, 17’24’’ 
Ethelle Gonzalez Lardued, Hidden Springs, 9’53’’ 
Patxi Endara, Montagne mauvaise, 36’30’’

+ Q&A with the filmmakers

20:30 screening

Garance Jacob-Steu, Agatha millepatte, 7’30’’
Valentine Desmier, Digital Odyssea, 6’38’’
Flavio Orzari, Fantasma Pédé, 21’57’’

+ Q&A with the filmmakers

22:00 screening

Léa Konstantinou, Le soleil dans la poche, 39’01’’ 
Arno Dengel, Travail en cours, 14’24’’
Ardelia Istaru, Pruebas, 28’20’’

+ Q&A with the filmmakers

vendredi 

17:00 doors & drinks

ongoing: looped screenings

Uncertain enactment 14’ 
Natacha Lurquin, Foyer 9’36’’ 
Ynes Detraux, Camille et Rose, 4’34’’

18:30 screening

Oualid Anbri, HARRAGA, 15’
Arno Muerman, Rien, 8’46’’
Sava Dobrev, Restes de rêves, 3’59’’
Valentine Desplechin, J’aime sa petite chanson, 17’

+  Q&A with the filmmakers

20:30 screening

Julia Palmieri Mattison, Play me i’m yours, 14’31’’
Lucas Giordano, L’Ouverture du troisième oeil, 19’03’’ 
Gaëtan Jossart, Bas les masques, 31’18’’

+  Q&A with the filmmakers