Hoda Siahtiri No Body’s Body
expo
4 FEB — 25 MAY

Hoda Siahtiri présente un paysage corporel de la perte, de la guérison et de la mémoire.

OPENING HOURS
WE - FR 13:00 - 17:00
SA 14:00 - 20:00

OPENING NIGHT FR 04.02 16:00 - 22:00
CLOSING NIGHT WE 25.05 17:00 - 22:00

EXPO VISIT WITH THE ARTIST
SA 12.02 15:00 reserve your spot >>

L’espace rassemble une série de photographies et une composition sonore qui renvoient aux motifs et aux rythmes de la lamentation. Sous forme de musique, de chant et/ou de poésie, la lamentation se pratique souvent en temps de deuil. No Body’s Body incarne le deuil dans une lamentation liant nos mémoires individuelles à une dimension collective.

Hoda engage son propre corps dans sa recherche. Les tenues qu’elle porte dans la série de portraits photographiques illustrent non seulement différents moments dans une vie, mais aussi dans le cours de l’histoire. Les photos se fondent dans l’atmosphère étrangement familière créée par une bande son immersive représentant ‘le chant des mères’. Il s’agit d’un ensemble de sons tirés des tonalités de la terre, de l’eau et de minéraux qui s’entrelacent à des lamentations chantées par des femmes Bakhtiari.

S’habillant de traces du passé et utilisant des enregistrements personnels, l’artiste l’archive prend corps, un corps de transmission. Elle performe ainsi une pratique ‘auto-ethnographique’, réclamant les codes de l’ethnographie - une discipline qui a une tradition de réduire, patroniser et étiquetter des personnes et communautés comme exotiques - pour raconter sa propre histoire. Ainsi, No Body’s Body nous invite à entrer dans un paysage corporel de la perte, de la guérison et de la mémoire.

La pièce sonore est créée en collaboration avec Manuel Phil. Bischof.

BIO

Hoda Siahtiri est une artiste multidisciplinaire basée à Bruxelles. Elle aimerait se définir comme une diseuse, quelqu'un qui raconte des histoires effacées par le temps. Hoda a étudié le cinéma à Téhéran et est titulaire d'un master en réalisation de films documentaires de Docnomads Joint Masters. Elle a réalisé plusieurs courts métrages présentés dans des festivals internationaux. En 2017, elle a rejoint la plateforme de recherche artistique a.pass et depuis, elle met ses idées en scène par le biais de la performance et explore ses innombrables possibilités avec les arts visuels. Elle s'est produite dans différents lieux, notamment au Musée royal des Beaux-Arts de Belgique et à BOZAR. Depuis 2020, elle est chercheuse doctorale à Sint Lucas Anvers et à l'Université d'Anvers, où elle travaille sur son projet Singing The Silences.

https://www.instagram.com/siahtiri.hoda/

Photo credit: Manuel Bischof