Silke Huysmans & Hannes Dereere Pleasant Island
performance coproduction
FR 04.12 20:30
SA 05.12 20:30

De quoi a l’air la fin du monde sur une île paradisiaque ? 

Nauru, autrefois baptisée « Pleasant Island » par les Européens, est une petite île au milieu du Pacifique et une des plus petites Nations du monde. Consommée par la colonisation, le capitalisme, les enjeux migratoires et écologiques, son histoire est une parabole de nos sociétés contemporaines. Durant son occupation, puis après son indépendance en 1968, l’île a tiré sa richesse de l’extraction du phosphate, jusqu’à épuiser totalement ses réserves. Elle voit à ce moment le passage rapide d’une économie minière et extractive à une économie migratoire. Aujourd’hui, les Australiens financent et mènent des camps pour les migrants qui sont rejetés après avoir tenté d’atteindre leur pays : des mesures qui profitent aux habitants mais laissent les réfugiés sans perspectives. Mais qu’importe tout ça, Nauru va bientôt disparaître sous les eaux.

Face à cette absence d’avenir, le travail documentaire de Silke Huysmans et Hannes Dereere vient rouvrir le dialogue. Les deux artistes mènent leurs recherches sur le terrain auprès des habitants de la ville et des camps de Nauru. Que faire devant l’inéluctable ? Quel horizon fixer, maintenant que l’utopie insulaire prend fin ? Pleasant Island réinvestit avec intelligence et sensibilité tout l’imaginaire post-apocalyptique qui entoure cette petite île, et avec elle, la fatigue de notre planète.

BIO

Silke Huysmans et Hannes Dereere font leurs débuts artistiques au centre Kunstenwerkplaats Pianofabriek et au Bâtard Festival à Bruxelles. Il·Elle réalisent ensemble des représentations théâtrales documentaires. Leur premier spectacle Mining Stories a rencontré d’excellentes critiques et a également été présenté au Beursschouwburg. Les auteur·e·s y explorent l’impact d’une catastrophe minière en 2015 au sud du Brésil. Après la première de Pleasant Island l’année dernière au Kunstenfestivaldesarts, nous nous faisons un plaisir de reprendre ce spectacle en ce temps où les voix évoquant les complexités de l’actuel régime des frontières, l’extractivisme et la peur se voient stratégiquement ignorées.

 

En anglais, soustitré en français et néerlandais

by: Silke Huysmans and Hannes Dereere, sound mixing: Lieven Dousselaere, thanks to: all conversation partners in Nauru, presentation: Kunstenfestivaldesarts, Beursschouwburg, production: kunstencentrum CAMPO, coproduction: Kunstenfestivaldesarts, Spring Festival Utrecht, Beursschouwburg,
Kunstenwerkplaats Pianofabriek, Veem House For Performance, Theaterfestival SPIELART München, De Brakke Grond, residencies: Beursschouwburg, De Grote Post, KAAP, Kunstencentrum Buda, kunstenwerkplaats Pianofabriek, STUK, De Brakke Grond, LOD, Veem House for Performance

Photo © Vlad Sokhin