Jota Mombaça, Denise Ferreira da Silva & Anti Ribeiro opera infinita, chapter A: The Red Earth
performance
FR 17.12 20:30
SA 18.12 19:00
SA 18.12 21:00

"Not a theater play. Not a performance."

"Here, in the red earth, we listen to the many, many voices. We gather. Eyes closed, mouth wide open, words boiling. You feel the sound reaching your skin. Haptic. There is nothing deeper than that. The touch is everywhere. Here, in the red earth. We gather."

QUI?

Le travail de l'artiste indisciplinaire Jota Mombaça procède de la poésie, de la théorie critique et de la performance. La matière sonore et visuelle des mots joue un rôle important dans sa pratique, qui est souvent liée à la critique anticoloniale et à la désobéissance de genre. Par le biais de la performance, de la fiction visionnaire et de stratégies situationnelles de production de la connaissance, iel a l'intention de répéter la fin du monde connu et la figuration de ce qui vient après qu'on déloge le sujet moderne-colonial de son estrade.

Denise Ferreira da Silva est professeure et directrice de l'Institut pour la justice sociale (GRSJ) à l'Université de Colombie-Britannique. Elle est l'auteure de Toward a Global Idea of Race et co-éditrice de Race, Empire, and The Crisis of the Subprime (avec Paula Chakravartty). Son travail artistique comprend des textes pour des publications liées aux Biennales de Liverpool et de Sao Paulo 2016, de Venise 2017 et à la Documenta 14, ainsi que des collaborations, comme la pièce de théâtre Return of the Vanishing Peasant avec Ros Martin, les films Serpent Rain (2016) et 4Waters-Deep Implicancy (2018) avec Arjuna Neuman; des événements (performances, conférences et séances privées) et des textes liés aux Poethical Readings et au Sensing Salon, avec Valentina Desideri.