Tashweesh festival
The Power of the Domestic

conversations

The Power of the Domestic

TASHWEESH FESTIVAL conversation
TH 29.09 19:00

Des stratégies féministes pour des avenirs plus désirables. Avec Juliette Mourad et Espace Fxmme.

Le confinement à la sphère domestique lié à la pandémie a généré une prise de conscience quant aux inégalités sociales. Dans quelle mesure la "maison" est-elle le lieu de l'exploitation du soin, où les tâches infirmières et domestiques s'esquissent selon des critères de genre, de racisme et de classe ? Comment les stratégies artistiques féministes envisagent-elles des avenirs plus désirables, en mobilisant des pratiques allant à l'encontre d'un monde façonné par des arrangements néolibéraux et patriarcaux ? Comment pouvons-nous cultiver de nouvelles habitudes collectives pour mieux prendre soin les un·e·s des autres, de nous-mêmes et de ce monde ?

en anglais

moderée par Nadia Kara

 

Juliette Mourad se consacre à l'écriture et aux arts domestiques, notamment le glanage, l'ethnobotanique, les semis, la plantation, la pharmacologie maison et la fabrication de pigments et d'encres naturelles. Iel explore les liens qui se font et se défont entre territoires et communautés sur fond de migrations, de troubles politiques et de capitalisme mondial.

Espace Fxmme – Womxn Space, created shortlybefore the pandemic, is a time-based space that takes place every Thursday at Globe Aroma. It is a platform for female/non-binary artists and creatives to establish a safer space in an environment previously dominated by male presence. This day only fxmme and non-binary artists are allowed to make use of the space. Exceptionally the rehearsal space and media lab can be booked for fxmme and non-binary led groups and collectives.

Née à Liège d'un père algérien et d'une mère germano-belge, Nadia Kara a grandi entourée d'un mélange de cultures et d'influences. Observatrice cherchant sa place tout au long de sa jeunesse, elle a développé une envie de comprendre les gens et de créer des moyens de se connecter avec eux. Après avoir étudié les médias et la communication, la jeune femme aux multiples facettes s'installe en Flandre, où elle acquiert de nouvelles perspectives sur la dynamique de son pays natal - the good, the bad and the ugly. Au fil des remises en question et des enseignements, Nadia développe un talent pour aborder des sujets sérieux dans des dialogues constructifs, ce qui l'amène à travailler en tant qu'écrivaine, podcasteuse et animatrice. Ses sujets de prédilection sont la santé mentale, le féminisme, la diversité et le développement durable, qu'elle traite toujours avec une vulnérabilité toute personnelle.
https://www.instagram.com/nadiakara/

N.B. Sarah Speck ne peut malheureusement pas être présente.

Sarah Speck est professeure de sociologie spécialisée dans les études sur les femmes et le genre à l'Université Goethe (Francfort). Ses recherches portent sur la transformation contradictoire des relations entre les sexes, la division domestique du travail, la reproduction sociale au sein du capitalisme contemporain et les mouvements féministes et sociaux transnationaux et queer.