Tashweesh festival
The Future of Festivals

conversations

The Future of Festivals

TASHWEESH FESTIVAL conversation
TH 06.10 18:00

Le festival Tashweesh réunit des organisatrices expérimentées pour une refonte radicale du paysage festivalier. Avec Bochra Tikri, Camille Khoury,  Bouchra Lamsyeh et Tania El Khoury.

en anglais

Rejoignez nos panélistes sur l'avenir des festivals artistiques et culturels féministes et leur rôle dans la promotion de l'expérimentation artistique, du militantisme féministe, de la collaboration internationale et de la mobilité artistique. Comment se défaire des héritages idéologiques et structurels auxquels tant d'institutions culturelles continuent de s'accrocher ? De quelle manière le format du festival offre-t-il une sphère de rassemblement profondément collective, intime et inclusive ?

 

Camille Khoury est actuellement la directrice artistique et la coordinatrice du festival FAME de Bruxelles (Festival where Arts Meet Empowerment). En 2021, elle obtient un doctorat en études de la performance. Ses recherches mêlent l'histoire du théâtre aux études de genre, queer et féministes. Elle a travaillé comme metteuse en scène et interprète pour sa propre compagnie de théâtre, et comme dramaturge et assistante à la mise en scène pour plusieurs compagnies de théâtre et de danse en France et en Belgique (Théâtre Permanent, Les Philosophes Barbares, Cie Interstices, Ecarlate la compagnie).
https://www.instagram.com/calmille_khlein/

Bouchra Lamsyeh est une artiste multidisciplinaire, DJ et actrice. Elle a étudié le droit public international et la géopolitique. Au fil des années, elle a travaillé avec plusieurs artistes sur des projets à fort impact sociétal. Depuis 2019, elle codirige la programmation artistique du Bâtard Festival avec Sabine Cmelniski. Elle travaille actuellement sur un programme saisonnier avec Johanna Couvée qui ouvrira au Kaaitheater en septembre 2022.
https://www.instagram.com/b88bou/

Tania El Khoury est une artiste dont le travail se concentre sur l'interactivité du public et son potentiel politique. Le travail de Tania a été traduit en plusieurs langues et montré dans 32 pays et 6 continents dans des espaces allant des musées aux téléphériques. Elle est lauréate du Soros Art Fellowship, du Bessies Outstanding Production Award, du International Live Art Prize, du Total Theater Innovation Award et du Arches Brick Award. Tania est la directrice du Centre OSUN pour les droits de l'homme et les arts au Bard College de New York. Elle est titulaire d'un doctorat de Royal Holloway, Université de Londres. Elle est associée au collectif d'artistes Forest Fringe au Royaume-Uni et est co-fondatrice de Dictaphone Group au Liban, un collectif de recherche et d'art vivant visant à questionner notre rapport à la ville et à redéfinir son espace public. Elle est actuellement co-curatrice du festival Tashweesh.
https://www.instagram.com/taniaelk/

Bochra Triki est professeure agrégée de français et opératrice culturelle dans plusieurs projets. Elle a notamment co-organisé Chouftouhonna, le festival international d'art féministe de Tunis durant ses quatre éditions. Elle a également cofondé Shift, un projet de romans graphiques féministes en papier et en numérique, et a réalisé des podcasts avec Inkyfada.. Elle est actuellement co-curatrice du festival Tashweesh.
​​​​​​​https://www.instagram.com/thatsme_inthecorner/

Née à Liège d'un père algérien et d'une mère germano-belge, Nadia Kara a grandi entourée d'un mélange de cultures et d'influences. Observatrice cherchant sa place tout au long de sa jeunesse, elle a développé une envie de comprendre les gens et de créer des moyens de se connecter avec eux. Après avoir étudié les médias et la communication, la jeune femme aux multiples facettes s'installe en Flandre, où elle acquiert de nouvelles perspectives sur la dynamique de son pays natal - the good, the bad and the ugly. Au fil des remises en question et des enseignements, Nadia développe un talent pour aborder des sujets sérieux dans des dialogues constructifs, ce qui l'amène à travailler en tant qu'écrivaine, podcasteuse et animatrice. Ses sujets de prédilection sont la santé mentale, le féminisme, la diversité et le développement durable, qu'elle traite toujours avec une vulnérabilité toute personnelle.
https://www.instagram.com/nadiakara/

 

N.B. Nedjma Hadj Benchelabi ne peut malheureusement pas être présente.